octobre 30

0 comments

Samhain portail du passage de la lumière vers la nuit

La fête de Samhain est une célébration celtique du passage de la lumière à la nuit, de l’été à l’hiver. C’est un portail d’entre les mondes.

Cette intersaison nous invite à entrer dans l’automne où les feuilles des arbres se déposent sur le sol. Elles se transforment nous offrant cette douce odeur de l’humus.

Cette période de l’année me rappelle la fin de la journée, le crépuscule.

Je suis impressionnée à chacun de ces moments. Je sens comme une atmosphère magique !

Oui, ce portail qui quitte la lumière franche pour se tamiser vers la noirceur de la nuit. Ce passage où je perçois les jeux de lumière qui progressivement diminuent de leurs intensités. Les couleurs en sont sublimées.

C’est comme si cette journée lumineuse, l’été qui touche à sa fin m’incitent à les laisser partir, les oublier dans la nuit ou intégrer toutes les expériences vécues. Au matin, je peux me réveiller pour un nouveau jour dans la lumière. Ou après l’hiver le printemps réapparaitra pour m’offrir sa pleine lumière. Mort et renaissance, c’est le cycle de la vie !

C’est mourir à soi-même et renaître à chaque lendemain à chaque cycle. Mais ce n’est pas se perdre comme je l’ai cru, il y a quelques années en arrières .

Cette fête du Samhain pour les Celtes, la Toussaint pour les chrétiens, Halloween pour les américains. nous ouvrent un portail mais que symbolisent ils réellement ?

J’ai été influencée par l’éducation catholique qui envisageaient avec tristesse cette période de l’année. Nous devions honorer nos morts, mais c’est comme si je devais mourir à chaque fois avec eux par fidélité. Certes, c’est l’interprétation que j’en ai faite, elle n’engage que moi. C’était pour moi lugubre. J’appréhendais cette période où le rituel était d’aller au cimetière. J’avais la sensation de ne pas être au bon endroit. Je devais participer à un rituel où je me sentais étrangère.

Lorsque que j’ai découvert son origine, mes origines celtes, un grand souffle de vie m’a traversé et enfin son véritable sens me redonnait envie de fêter ce pas-sage. Le morbide de cette période de l’année qui influençait ma façon de vivre chaque crépuscule, chaque Toussaint laissait la place au mouvement de la vie, du cycle de la vie, la joie de vivre !!!

Mort et renaissance ce n’est pas mourir et se perdre, c’est se délester de ce qui nous entraves pour s’ouvrir au nouveau.

Enfin, je prenais conscience que je ne me perdais plus mais en me libérant de ce qui n’avait plus besoin d’être je pouvais mieux intégrer mes expériences vécues pour en récolter les fruits.

Quelle joie de m’engager dans ce mouvement, ces respirations, ces danses, ces chants et tous ces rituels qui m’offrent la possibilité de me renouveler dans toutes mes dimensions, psychologique, émotionnel, corporelle et énergétique, spirituelle.

Alors je fête avec vous Samhain, Halloween ou la Toussaint dans la joie !! J’aime à sentir ce feu de l’été se rafraîchir des pluies de l’automne. Cette joie passionnelle se calme dans l’accueil serein de la transformation par l’introspection. Après cette fête, nous allons progressivement avec l’arrivée de l’hiver revenir dans nos grottes gorgées de la lumière de l’été.

Et vous ? Je serais ravie de connaître votre perception de ce portail ! Comment le vivez-vous ?

LOVE ❤️

Macha


Tags


You may also like

Naissance Aérienne

Naissance Aérienne
Leave a Repl​​​​​y

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Direct Your Visitors to a Clear Action at the Bottom of the Page