juin 13

0 comments

Naissance Aérienne

Premières rencontres avec l’Aigle qui deviendra mon guide !

Tandis que l’Aigle s’élève dans l’azur au-delà de la limite de ma vision, je réalise, assise sur le haut d’un rocher que je pourrais être sa proie.

Le voici qui cesse sa montée dans les cieux, dirige son regard vers moi et descend dans ma direction. Mon sang se glace. !

Le temps d’une respiration, l’aigle me bouscule et me pousse dans le vide. Mon cœur bat la chamade. Le rocher est haut, mon corps comme un poids lourd chute dans le vide.

Je panique, cela va tellement vite. Impuissante je lâche prise.

Tout à coup, je me sens légère, comme portée à nouveau vers le ciel d’azur. Je m’accroche à je ne sais quoi. C’est doux, chaud, toutes ces plumes plus brillantes les unes que les autres dans le reflet du soleil, m’éblouissent.

 Je découvre que je suis sur le dos du rapace, celui-là même qui me manifestait de l’hostilité quelques minutes plus tôt. Avec puissance il m’a récupéré et me porte, il m’a sauvé d’une mort certaine. Que me veut-il ?

Fantastique sensation de voler, de m’élever au-dessus du monde d’en bas et pourtant je m’agrippe, j’ai peur de tomber.

« Fais-moi confiance ! » me cri l’aigle.

Facile à dire ! il me pousse dans le vide, me reprend et je dois lui faire confiance ? Cette situation me paraît tellement absurde.

A « Laisse-toi aller sur mon dos. Je te soutiens. Je ne te laisserais pas tomber. Je t’ai poussé pour que tu sentes tes limites, tes peurs. »

Je ne suis pas la proie de ce rapace ? A ses mots mon corps se détend, malgré ma stupéfaction. Je sens à nouveau la chaleur de son dos, son corps vif, rassurant et déterminé. Ce n’est pas gagné pour moi, la peur me glace à nouveau en voyant son regard perçant !

A « Cesse de vouloir tout contrôler ! Penche-toi, regardes-en bas, que vois-tu ? »

Je suis surprise de ne pas avoir le vertige en me penchant.

M « Je ne vois rien, sauf des formes géométriques. »

A « Bien, à présent affine ton regard. »

M « Ces formes géométriques ont différentes couleurs, oui, je vois des champs, des forêts, puis des maisons, puis des êtres humains qui fourmillent. »

A « Comment te sens-tu ? »

M « J’ai un peu le vertige, c’est tellement vaste ! »

A « C’est cela, quand tu es en bas tu es comme une fourmi, tu t’attaches aux détails. Il est temps que tu prennes de la hauteur, de la distance, observe les évènements que tu vis dans leur globalité, prend plus de distance. »

L’aigle me repose sur le rocher et me dit « à demain »

A demain ? je suis entrain de vivre une expérience qui semble tellement réelle dans tous mes sens que j’avais oublié que je vivais cette expérience pendant un voyage chamanique.

Le lendemain je suis présente au rendez-vous. Je l’attends sur le rocher et sans comprendre comment, je me suis retrouvée sur son dos. Son envol est si puissant que je me demande ce qui va se passer, évidement j’appréhende. Il me cri sèchement de cesser de réfléchir et de revenir dans mes sensations. Il me répète de lui faire confiance. Dingue, comme ça je dois lui faire une confiance aveugle !!!!

« Cesse de réfléchir et reviens dans ton ressenti. »

Je ne suis pas sûr de comprendre mais je m’exécute. D’un claquement d’ailes qui me surprend ! il vire de bord comme sur un voilier, sans me prévenir.  Je bascule et tombe à nouveau dans le vide.

L’aigle me cri « Ouvre les bras, trouve ton équilibre ! » j’ouvre les bras et à ma surprise, je ne tombe plus et sens de la chaleur sous mes bras et tout mon corps, comme un courant chaud qui me porte. Je me sens comme sur une vague. Puis d’un coup à nouveau je tombe et sens l’air froid me traverser. L’aigle se rapproche de moi.

A « Suis le courant, reviens, sens sa douce chaleur, son rythme pour retrouver ton équilibre. Fais confiance laisser toi portée par le courant. »

C’est un vrai bonheur de sentir mon corps se mouvoir, fluide sur l’air qui me porte et je peux d’un léger mouvement de bras changer de direction en suivant un autre courant chaud. Jamais je n’ai vécu cela sur terre !

L’aigle me confirme que dans ma vie je vais souvent à contre-courant. Il me ramène au rocher. Nos rendez-vous réguliers me permettront, aussi de comprendre qu’il n’a jamais été hostile mais qu’il m’apprenait à travers mon ressenti à me positionner, à valider si chaque situation ou expérience était bénéfique ou pas, pour moi et bien d’autres choses par la suite.

Ô toi mon ami, mon maître, mon guide qui m’accompagne depuis toutes ces années, grâce à toi ce jour là je suis née à moi-même, à la vie qui ne demandait qu’à s’exprimer à travers moi !

Ô combien tu as été patient !

Ô combien je te suis reconnaissante. HAO !

Macha


Tags


You may also like

Atelier Peinture Intuitive – 23 novembre à Cogolin 83310

16-11-2019 – Rencontre avec mon enfant intérieur –

Leave a Repl​​​​​y

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Direct Your Visitors to a Clear Action at the Bottom of the Page